Turniej Tłumaczy 2009

Juliusz Słowacki
Kordian (fragment)

Très chère ! Si mes palaces je pouvais recouvrer
Au prix d’une seule de tes larmes, je refuse que tu ne la verses.
Très tendre ! Il te convient de briller de mille diaments.
Blanche, telle la voie lactée scintillant de mille mondes.
Il me plairait à vivre dans cette demeure des siècles avec toi,
Parmi les lauriers, les chutes d’eau, roses, bronzes et miroirs;
Mais qui sait ? Peut-être demain ouvriras-tu les yeux
Et verras-tu le visage de la misère, le plus âpre des reflets.
Malédiction! Je perdis tout!

na język francuski przełożyła
Mathilde BOUVIER (Francja)


Ma bien-aimée,
Si avec une de tes larmes, je pouvais récupérer mes palais mais je ne veux point que tu en verses une seule.
Mon Amour! De toi scintillent des diamants!
Telle une blanche voie lactée de millions de lumières.
J’aimerais vivre des siècles avec toi dans cette belle demeure
Parmi les lauriers, les cascades, les roses, les marronniers, les miroirs;
Mais qui sait ? Demain peut-être ouvriras-tu tes paupières et verras sur les visages des revenants la misère la plus sévère.
Malédiction! J’ai tout perdu!

na język francuski przełożyła
Stéphanie NOWAKOWSKI (Belgia)

Accessibility