Turniej Tłumaczy 2016

ZBIGNIEW HERBERT
*** Zasypiamy na słowach

***On s’endort sur les mots

On s’endort sur les mots
On se réveille dans les mots
Parfois ce sont des noms
Doux et simples
Une forêt ou un navire
Ils s’arrachent de nous
La forêt s’éloigne rapidement
Derrière la ligne de l’horizon
Le navire part
Sans trace ni raison
Dangereux sont les mots
Tombés de l’ensemble
Fragments de phrase
Débuts de refrain
De l’hymne oublié
“Sauvés seront ceux qui…”
“Souviens-toi de …”
Ou “comment “
Fine et piquante épingle
Qui rassemblait
La plus belle métaphore perdue
Au monde
Il faut rêver avec patience
Dans l’espoir que le contenu se remplit
Que les mots manquant
Ce placeront dans les phrases estropiées
Et que la certitude attendue
Jettera l’ancre

na język francuski przełożyła Veronika Yonkeu


***Nous nous endormons sur des mots

Nous nous endormons sur des mots
Nous nous éveillons dans des mots
Parfois, ils sont doux
Simples noms
Forêt ou navire
Ils se séparent de nous
La forêt s›en va rapidement
Par-delà l›horizon
Le navire sݎloigne
Sans laisser de trace, et la raison
Sont des mots dangereux
Qui sont sortis du tout
Bribes de phrases qui gouvernent
Les commencements du refrain
De l›hymne oublié
« Sauvés seront ceux qui… »
« Rappelez-vous »
Ou « comment »
Menue et piquante épingle
Qui assemblait
La plus belle égarée
Métaphore du monde
Il faut rêver patiemment
Dans l›espoir que le contenu soit comblé
Que les mots manquants
S›imbriquent dans la phrase mutilée
Et la certitude que nous attendons
Jettera l›ancre

na język francuski przełożyła Michele Girault

Accessibility